24 Fevrier, Dragobété ou la Fête de l'amour

et à Chisinau, République de Moldavie

Il était une fois un royaume grand et puissant qui s'appelait Dacia sur le territoire d’aujourd’hui de la Roumanie. Là vivait un jeune, tumultueux, beau et séduisant homme qui s'appelait Dragobété, le fils de baba Dochia. Il représente une divinité mythologique similaire à Éros ou Cupidon.

Les roumains fêtent Dragobété comme Fête de l'amour et du Printemps un peu différemment d'une région à l'autre, entre le 24 février et le 1 mars. La fête marque le réveil de la nature et la fin des habitudes « tumultueuses » avant l'entré dans le carême d'avant le Pâque.

Le jour de Dragobété l'ours sorte de sa tanière et les oiseaux choisissent leur partenaire. Le sacrifice des animaux est interdit.

Le soir avant, les filles mettent sous l'oreiller du basilic bénit à l'Église. Pendant la nuit le future mari se montrera dans leurs rêves.

La journée est pleine des événements.

Le matin le garçons vont dans la foret pour cueillir des fleurs de printemps en chantant et en dansant.

S'abonner à ROU.CH RSS