Vous êtes ici

Inauguration d'un portail traditionnel roumain à Meyrin

Onglets principaux


12.jpgJeudi, le 9 mars 2000, à 18h30, au canton de Genève, dans la Commune de Meyrin, à "Campagne Charnaux", a été inauguré un portail roumain offert par les habitants de Sânmartin de Roumanie en reconnaissance de l'aide apportée dans le cadre d'opération "Villages Roumains".

Le canton de Genève, comme par exemple le département de Ilfov en Roumanie, comprend une ville importante, Genève, et plusieurs communes. Quelques-unes sont plus éloignées, comme par exemple Versoix, Bellevue, Hermance, Jussy, d'autres comme Lancy, Thônex, Carouge, Chêne-Bourg, Meyrin sont si proches de Genève qu'un touriste aurait l'impression qu'il se trouve toujours à Genève. C'est la même impression que l'on a à Bucarest lorsqu'on se déplace dans le quartier Militari ou Balta-Alba. La Commune de Meyrin comprend une zone agricole et une petite ville, Meyrin, ayant des immeubles neufs, genre Balta-Alba de Bucarest. A Meyrin il y a des parcs, des restaurants, des magasins et un beau centre commercial où il existe une salle de spectacles moderne, Forum de Meyrin. La particularité de Meyrin est qu'elle abrite 110 nationalités, des immigrés du monde entier; les natifs et les autorités locales sont fiers de gérer la situation.

On trouve les renseignements suivants sur le site Internet de la Commune de Meyrin, dont l'adresse est:www.meyrin.ch

La commune de Meyrin englobe une population de quelque 20.000 habitants, dont 24 % de Genevois, 31 % de Confédérés et 45 % d'étrangers représentatifs de 110 nationalités, 1 aéroport international, le CERN, laboratoire européen pour la physique des particules, des voies de communications, par la route et le rail, au centre des grands axes européens; 26.265 emplois dont 10.295 au CERN (recensement de 1991); près de 8.100 logements; un hôpital et des permanences médicales; des centres d'achats; plus de 2.200 élèves de 5 à 15 ans répartis dans 85 classes enfantines et primaires (7 bâtiments scolaires) et 2 collèges; un centre culturel d'envergure régionale FORUMEYRIN, comprenant une salle de spectacle de 700 places, une bibliothèque, des salles d'expositions, un bar-club pour les jeunes « L'Undertown » et divers locaux polyvalents; un jardin botanique alpin; un vivarium « Elapsoïdea »; des équipements sportifs : piscines de plein air et couvertes, une patinoire, des places de jeux, des salles et terrains de sport permettant la pratique d'une vingtaine de disciplines sportives; des ateliers et des cours proposant des activités créatrices, de la danse, du théâtre, et d'autres loisirs culturels; un Centre de loisirs et un Jardin Robinson pour enfants et adolescents; des lieux d'accueil et de rencontres spécifiques pour les adolescents; des services sociaux communaux aptes à apporter aide et conseils aux habitants; une cinquantaine d'associations sportives, culturelles ou de loisirs; des parcs et des espaces verts dignes d'une cité-jardin.

Immédiatement après les événements de 1989 de Roumanie, Meyrin par l'intermède de la Commission "Liaison Roumanie" a été une des 210 communes de Suisse qui ont décidé de participer à "l'Opération Villages Roumains"(OVR). L'Association des Habitants de la Commune de Meyrin, par l'intermédiaire d'un groupe d'action a collaboré avec les autorités de la Commune pour aider Sânmartin, village magyar de la région de Tusnad, comprenant 2500 habitants. Les aides reçus ont été distribuées au dispensaire médical, à l'orphelinat, aux écoles; l'action principale a été la création d'un système central de distribution d'eau potable et d'assainissement, couvrant tous les aspects technologiques, institutionnels et économiques.

En 1991, à la demande de la Commune de Meyrin, Monsieur Georges HOLDENER, architecte, directeur de la société d'ingénierie PRECO à Genève, a entrepris des études préliminaires, ensuite deux campagnes de forage exploratoires; en 1993, l'entreprise roumaine BACHY-CONDAX a réalisé un puits de 45 mètres de profondeur dont le financement a été assuré par la Commune de Meyrin. La même année, PRECO fait une demande de financement à la Confédération suisse (Direction fédérale des affaires extérieures, DFAE et Direction de développement et coopération, DDC) en vue d'un projet d'approvisionnement en eau potable et pour l'assainissement.

En 1995 la Confédération donne son accord et alloue une somme importante pour le projet, considéré comme un projet - pilote. Il s'agit d'un cofinancement: la Confédération et la Commune de Meyrin assurent la prise en charge de 50 pour cent des investissements nécessaires, soit 280 000 CHF, l'autre moitié devant être versée par les autorités roumaines.
La Confédération helvétique et la Commune de Meyrin donnent mandat à PRECO dont le chef de projet est Monsieur Klaus FICHTER, ingénieur à Genève. En même temps, un protocole d'accord de coopération d'une durée de trois ans est signé par les différents partenaires des Communes de Meyrin et de Sânmartin: la Commission "Liaison Roumanie" de l'Association des Habitants de la ville de Meyrin, autorisée dès 1990 par les autorités municipales pour le suivi les travaux, Monsieur Roger PORTIER, Conseiller administratif, Monsieur A.GERGELY, maire de Sânmartin, le Conseil local et de la Commission APA créée pour cette occasion et la société TRANSTOUR de Bucarest dont le directeur, Monsieur Ion IONITA, assure la liaison entre tous les partenaires.

En été 1997, à la demande de Monsieur FICHTER, a été effectué une expertise relative à l'assainissement et des propositions concrètes ont été avancées de la part des ingénieurs Jean-Jacques FIAUX du Service des eaux et protection de l'environnement et Guy REYFER de la Division de la protection des eaux de Genève.

En automne 1997, à l'instigation de Monsieur FICHTENER, l'association suisse-roumaine FREE a donné un cours de gestion d'entreprise aux partenaires de la Société d'exploitation Meyrin-Sânmartin SA et aux personnes intéressées de la Commune.

Les délais de construction ont été respectés malgré les grosses difficultés rencontrées avec l'entreprise locale TECTUM chargée de l'exécution des travaux. Les infrastructures du système d'alimentation en eau ont pu être inaugurées le 1er novembre 1997 grâce aux compétences et à la ténacité de Monsieur Klaus FICHTNER, chef du projet.

L'installation d'Alimentation en eau potable (AEP) comprend les ouvrages principaux suivants;

pompage
  • Une station de captage, traitement et pompage
    - une pompe immergée captant l'eau dans la nappe phréatique à une profondeur de 45 m
    - deux pompes de refoulement dans le réseau d'eau du village, d'une capacité de dix litres par seconde chacune
    - deux réservoirs tampon de 25 mètres cubes chacun
    - une chambre de chloration de l'eau
    - un laboratoire de contrôle de la fiabilité de l'eau
    - des installations électriques et d'automatisation

  • Un réservoir d'emmagasinage d'eau
    Placé au sommet du village, ce réservoir a une capacité de 500 mètres cubes. Il s'agit d'une cuve en béton armé d'une hauteur de quatre mètres, et de 130 mètres carrés de section horizontale. Il a pour fonction d'accumuler les eaux pompées et de les distribuer dans le réseau d'adduction et de distribution dans les maisons du village.

  • Le réseau de distribution:
    Les conduites d'adduction et de distribution ont un diamètre allant de onze à vingt centimètres, installées dans les rues principales du village. Le réseau mesure 7,3 km de longueur. Les conduites sont en acier, en polyéthylène et en PVC dur. Septante hydrantes d'incendie et des bornes fontaines sont mises en place.

La mise en exploitation définitive a pu être faite en juin 1998 après quelques mois de travaux de finition et d'essais de l'installation et de ses équipements hydromécaniques et électriques.

La gestion du réseau suppose la comptabilité analytique et un personnel formé et en place (quatre personnes). La MESA (Meyrin Sânmartin SA) est une société à capital mixte, 55 pour cent la Commune et 45 pour cent privé, avec 65 actionnaires fondateurs. Le branchement est à la charge de l'utilisateur, des compteurs individuels ont été installés. La Commune de Meyrin a fait don d'une somme de CHF 20 000 destinée à offrir 250 compteurs à la MESA afin de favoriser les raccordements. La société MESA assure aussi l'évacuation et le traitement des eaux usées ainsi que la collecte des déchets municipaux. Une concession lui a été accordée.

Il faut noter qu'un suivi de l'exploitation est assuré bénévolement pendant trois ans par Monsieur Jacques CHARPIER, ingénieur à la retraite de la Commission "Liaison Roumanie", ainsi que par Monsieur Guy REYFER pour la partie assainissement, grâce à un effort financier complémentaire de la Commune de Meyrin et de la DDC.

A présent, 250 familles sont raccordées. Le réseau de distribution s'étend petit à petit dans les rues secondaires de Sânmartin en fonction des demandes de branchement et de ses moyens financiers.

En reconnaissance de l'aide apportée, les habitants de Sânmartin ont fait don aux habitants de Meyrin d'un portail traditionnel roumain en bois sculpté.Il a été placé dans un parc où pendant l'année deux événements importants ont lieu.

L'été, à la fin de l'année scolaire, les enfants défilent dans leur localité et terminent la marche dans cet endroit où ils peuvent manger, boire des boissons rafraîchissantes et jouer. Dorénavant ils passeront sous ce beau portail en bois qui symbolise l'amitié entre la nation suisse et la nation roumaine. Ils y pourront lire: PAX INTRATIBUS SALUS EXEUNTIBUS. Les habitants de la Commune de Meyrin ont traduit: "Là où il y a de la paix, il y a aussi de la santé". Le 1 er août, lorsque la Suisse fête son jour national, les habitants de la Commune s'y rejoignent spontanément pour suivre le discours des autorités, les jeux d'artifices et le feu de camp. Les enfants allument eux - aussi des jeux d'artifices, portent des lampions en papier et participent au concours "Le plus beau lampion". La cérémonie officielle a commencé par un accueil sur musique fait par un groupe folklorique de Gherla.Ensuite Madame Madeleine BERNASCONI, maire de la Commune de Meyrin et Monsieur Andras GERGELY, maire le la Commune de Sânmartin ont coupé le ruban. Tout le monde a passé sous le portail, symbole de la paix en terre suisse.

Les festivités se sont poursuivies dans une belle salle de spectacles, FORUMEYRIN. Dans le hall, l'assistance a pu voir une exposition de photos de portails et d'architecture de la région de Sânmartin, ouverte jusqu'au 16 mars courant.

portal.jpg

 Ont pris la parole, parmi autres, Madame Sasa HAYDES, présidente de l'Association des Habitants de la ville de Meyrin, madame Danièle Wisard, responsable de la Commission "Liaison Roumanie", Monsieur Andras GERGELY, maire le la Commune de Sânmartin. Dans la salle se trouvaient également d'autres personnalités suisses et roumaines parmi lesquelles Monsieur Pierre HILTPOLD, consul honorifique de Roumanie à Genève et Lausanne, Messieurs conseillers Viorel GRECU et DRAGODAN de l'Ambassade roumaine de Berne et Monsieur ROS, le sculpteur du portail.

 
Le groupe folklorique de Gherla a donné ensuite un spectacle.

L'assistance a été enchantée par les accords de vieilles chansons roumaines comme "Eu sunt Barbu lautarul" ou "Ciobanas cu trei sute de oi". Les artistes roumains ont interprété des danses populaires des différentes régions du pays. "Calusarii" ont été aussi présents, les jeunes filles ont dansé et chanté en même temps nous rappelant la formation de Capâlna; les "motii", en leurs costumes larges nous ont charmés de leurs danses et vers satiriques improvisés en langue roumaine, que les hôtes n'ont pas pu comprendre, malheureusement.

3.jpg 
 11.jpg 
 8.jpg 
 
Le spectacle s'est terminé, comme d'ailleurs tous les spectacles et les soirées musicales roumaines par "Perinita". A la ronde ont participé aussi les spectateurs qui ont reçu le bisou de la part d'une belle jeune fille ou d'un beau jeune homme du groupe folklorique roumain.
 

La soirée a pris fin dans une atmosphère de joie, par la dégustation du verre de l'amitié.