Vous êtes ici

Napoléon, La Suisse et la Roumanie, la petite et la grande union

Onglets principaux

 
unireamica.jpg

Après les batailles entre les turques et l'empire ruse les pays roumaines, la Moldavie et la Valachie font l'objet du partage. Napoléon est partie conquérir le monde et même l'empire ottomane tremble. Alors il faut faire une paix rapide et est convenue que la Moldavie et la Valachie restent sous le contrôle ottomane mais la partie de l'est de la Moldavie, la Bessarabie est offerte en 1812 aux russes. Ce fait a des conséquences jusqu'à nos jours, des guerres ont été faits et on discute aujourd'hui la réunification de la Bessarabie avec la Roumanie.

Pendant ce temps la Suisse et Genève est occupée par les français mais à 31 décembre 1813 est déclarée en Suisse la restauration après les échecs répétés de Napoléon en Russie et en Europe.

Après des tels événement les genevois se décident de se rallier à la Suisse et ça c'est fait au 1 juin 1814.

En 5 janvier 1859 est élu comme prince de Moldavie le colonel Alexandru Ioan Cuza et sur la pression populaire, le 24 janvier 1859 pour la Valachie est élu le même prince. Est conclue ainsi l'union tellmant désirée. Dans les rues est la liesse populaire. La chanson de cet événement est « Hora unirii » , la ronde de l'union. Le nouveau état s’appelle România. En 1918 est realisée la grande union à Alba Iulia avec la Transylvanie, la Bucovine et la Bessarabie.

Suite au guerre de 1940-1945 la Bessarabie est à nouveau occupée par les russes. Même déclarée indépendante sous le nom de République de Moldavie les tensions restent. Une partie de cette Bessarabie s'est séparée, avec la langue officielle russe et le désir de faire parte de la Communauté des Etats Indépendants sous la direction de la Russie.

  2018 marquera 200 ans de la rupture de Bessarabie et le roumains et les moldaves veulent réintegrer leur grande Moldavie qui a fait le choix en 1859 de former un seul pays avec ses frères et s'appeler Roumanie.