Vous êtes ici

1 Decembre: Fête nationale de la Roumanie

Onglets principaux

La Journée nationale de la Roumanie est célébrée en souvenir des événements de 1918 qui ont conduit à l'unification de la Bessarabie, de la Bucovine et de la Transylvanie, du Banat, de Crişana et de Maramureş à Alba Iulia.

Video et texte de Razvan Sidoreac sur YouTube.

À la fin de la guerre, aucun des grands empires multiethniques comme l'Autriche-Hongrie, la Russie, l'Empire ottoman n'a survécu et des États nationaux tels que la République Tchèque, la Pologne, la Finlande et d'autres sont apparus.

L'union a commencé en Bessarabie . La révolution russe a développé ici le sentiment national des roumains qui ont estimé qu'il était temps d'échapper à l'occupation russe. Les basarabians ont formé le Parti National Moldave le 3 avril 1917, six mois plus tard, l'autonomie de la province a été proclamée et est devenue la République Démocratique Moldave. La République déclare son indépendance en janvier 1918 et deux mois plus tard, le 27 mars, décide de s'unir à la Roumanie. La décision de la Bessarabie a soulevé le moral de la Roumanie occupée à cette époque par les Allemands.

Cinq mois plus tard, les troupes parviennent à vaincre la résistance des troupes allemandes et austro-hongroises et en novembre la Roumanie rejoint la guerre. Avec le démantèlement de l'empire austro-hongrois, commence la lutte pour le contrôle de la Transylvanie. Le 18 octobre 1918, Alexandru Vaida Voevod lit au Parlement de Budapest la déclaration du détachement de Transylvanie de Hongrie. Pendant la même période, Iuliu Maniu à Vienne concentre 70 000 soldats de Transylvanie et les accompagne en Transylvanie. 

La deuxième province qui s'unit avec la Roumanie n'est pas la Transylvanie mais la Bucovine . Ici, le 28 novembre 1918, le Conseil national roumain proclame l'union de la Bucovine avec le Royaume de Roumanie. La Déclaration de Bucovine a une grande résonance en Transylvanie. Ici, le Conseil national roumain décide de convoquer une assemblée nationale de tous les Roumains en décembre  à Alba Iulia.

Plus de 1200 politiciens de Transylvanie, Banat, Crisana, Maramures se sont réunis à Alba Iulia pour décider de l'union de ces provinces avec la Roumanie. À Alba Iulia, le Conseil national romain a ensuite nommé un Conseil dirigent de Transylvanie présidé par Iuliu Maniu. Dans les rues de la ville, plus de 100 000 personnes venues à l'Assemblée attendaient la décision des politiciens. Après l'Assemblée d'Alba Iulia, le Conseil dirigent de Transylvanie a envoyé une délégation à Bucarest qui a remis la déclaration d'union au Roi le 14 décembre 1918. C'est en fait le début de la Grande Roumanie reconnue par les traités de paix de la fin de la Première Guerre mondiale. Quatre ans plus tard, le 15 octobre 1922, le roi Ferdinand est couronné à Alba Iulia en tant que roi de la Grande Roumanie.